Les Hameaux

 

 

 

Les hameaux


 Le territoire communal est composé de nombreux hameaux ou villages.

Un hameau est constitué d’habitations ou bâtiments agricoles. 
Un village est un hameau qui comprend en plus un ou plusieurs commerces.

Ceux-ci sont très caractéristiques de l’architecture rurale bretonne : l’habitat rural ancien, s’il est très disséminé sur le territoire, n’est jamais isolé.

Les bâtiments qui constituent ces hameaux sont dits « en rangée ».

En effet, les habitations se suivent les unes à côté des autres. Si elles ont toutes la même largeur, entre 6 et 7m, en revanche, leur hauteur et leur longueur varient en fonction de la richesse du propriétaire. 

De façon générale, ces constructions sont aveugles au nord. C’est-à-dire qu’elles n’ont aucune fenêtre qui donne sur le nord et ses vents froids. Les seules ouvertures qu’elles possèdent se situent sur la façade sud. Elles sont construites perpendiculairement à l’axe de circulation qui les dessert.

Ces habitats regroupés répondent à une caractéristique de la vie rurale bretonne. En général, les terres de chacun des membres du hameau étaient travaillées en commun. Jusqu’au milieu du 19ème, les clôtures ne sont pas obligatoires. L’entraide est de mise alors chacun aide son voisin. Au final ce sont des familles, au sens très large, qui se regroupent  dans ces habitations. Souvent une personne dominante gère les conflits mineurs, les ventes des marchandises…

Allez voir les hameaux de : la Mettrie, l’Anerie, la Ville Simon, la Prévotais, la Nouvelais,  la ville Morel, du Villeu.

 
 Tous ces hameaux constituaient, avant la Révolution, la paroisse de Lancieux devenue aujourd’hui la commune de Lancieux, village balnéaire.